Bienvenue au cours de français

Que vous soyez pédagogue ou chercheur, cherchant à améliorer votre compétence linguistique ou apprendre davantage la langue de Molière. Ne cherchez plus ! Nous vous avons préparés une série de leçons pour améliorer votre niveau de français efficacement.

Cours de français

 

LEÇON : LE TEMPS PRÉSENT

Nous utilisons le temps présent pour exprimer ce qui se passe au moment où l’on parle ou il indique un évènement qui se déroule au moment de la parole.

Exemples

  • Papa Mukobo et Thierry vont au club sportif les Léopardeaux.
  • L’homme conduit Thierry et son oncle dans un bureau.
  • Les enfants jouent au foot.

Remarque

Le temps présent exprime un fait habituel.

Exemples

  • Thierry se réveille à 6h30.
  • Les élèves étudient le français.

Comment conjuguer un verbe au temps présent ?

Tous les verbes du premier groupe en -er se terminent par :

  • -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent

Le verbe « Chanter »

  • Je chante
  • Tu chantes
  • Il, elle chante
  • Nous chantons
  • Vous chantez
  • Ils, elles chantent

Attention

Les verbes en -yer changent le -y en -i devant un e muet sauf la 1re et 2e personne du pluriel s’écrivent avec -y.

Le verbe « Employer »

  • J’emploie
  • Tu emploies
  • Il, elle emploie
  • Nous employons
  • Vous employez
  • Ils, elles emploient

Les verbes du 2e groupe en -ir

Les verbes du 2e groupe en -ir se terminent par :

  • -is, -is, -it, -issons, -issez, -issent

Le verbe « Finir »

  • Je finis
  • Tu finis
  • Il, elle finit
  • Nous finissons
  • Vous finissez
  • Ils, elles finissent

Certains verbes du 3e groupe

Certains verbes du 3e groupe comme : pouvoir, valoir, vouloir, se terminent par :

  • -x, -x, -t, -ons, -ez, -ent

Le verbe « Pouvoir »

  • Je peux
  • Tu peux
  • Il, elle peut
  • Nous pouvons
  • Vous pouvez
  • Ils, elles peuvent

Certains verbes du 3e groupe se conjuguent comme les verbes du premier groupe

Certains verbes du 3e groupe se conjuguent comme les verbes du premier groupe comme : Ouvrir, offrir, cueillir

Le verbe « Ouvrir »

  • J’ouvre
  • Tu ouvres
  • Il, elle ouvre
  • Nous ouvrons
  • Vous ouvrez
  • Ils, elles ouvrent

Certains verbes du 3e groupe se terminent par :

Certains verbes du 3e groupe se terminent par :

  • -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent

Le verbe « Devoir »

  • Je dois
  • Tu dois
  • Il, elle doit
  • Nous devons
  • Vous devez
  • Ils, elles doivent

Les verbes du 3e groupe en -re

Les verbes du 3e groupe en -re se terminent par :

  • -ds, -ds, -d, -ons, -ez, -ent

Le verbe « Vendre »

  • Je vends
  • Tu vends
  • Il, elle vend
  • Nous vendons
  • Vous vendez
  • Ils, elles vendent

Les verbes du 3e groupe en -ir

Les verbes du 3e groupe en -ir se terminent par :

  • -s, -s, -t, -ons, -ez, -ent

Le verbe « Partir »

  • Je pars
  • Tu pars
  • Il, elle pars
  • Nous partons
  • Vous partez
  • Ils, elles partent

Exercice

Mettez les verbes à l’indicatif présent

  1. Ce des fautes que l’on couramment.
  2. La plupart de nos amis d’accord avec nous.
  3. Il de grosses gouttes.
  4. C’est nous qui la vaisselle aujourd’hui.
  5. Les élèves à voix basse.
  6. Le maître au tableau noir.
  7. Caleb et sa sœur des enfants dociles.

 

 

Comment conjuguer un verbe à l’imparfait ?

A l’imparfait de l’indicatif, tous les verbes ont les mêmes terminaisons: -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient Le verbe aimer
  • J’aimais
  • Tu aimais
  • II, elle aimait
  • Nous aimions
  • Vous aimiez
  • Ils, elles aimaient

Quand est-ce qu’on utilise l’imparfait ?

– L’imparfait s’emploie généralement pour exprimer une action en cours dans le passé.
Exemples
  • Il travaillait hier soir.
  • Les enfants jouaient au foot.
  • Kadima dormait quand son frère faisait le devoir.
– L’imparfait permet aussi d’exprimer une habitude dans le passé.
Exemples
  • Chaque soir, elle me plongeait dans une énorme marmite pleine d’eau tiède et me frottait longuement tout le corps.
  • Trois fois par semaine, elle m’envoyait écouter les leçons du catéchiste.
– L’imparfait sert à décrire un évènement ou une situation.
Exemples
La fête du hier était magnifique. – L’imparfait exprime l’irréel dans le présent. Exemples:
  • J’achèterais le livre si j’avais l’argent.
  • Je dormirais toute la journée si j’étais en vacances.
  • Il comprendrait si sa mère était morte.

EXERCICE

Mettez les verbes ( ) à l’imparfait
  1. Peu de gens (connaitre) l’histoire de Lumumba.
  2. Les eleves (finir) les examens avant l’heure de la sortie.
  3. Kabongo (venir) souvent en retard à l’école.
  4. La plupart de nos ouvriers (manger) à midi.
  5. Tshibola et son ami (ne pas aimer) pas l’école.
  6. Elle (vendre) les fournitures scolaires dans le grand marché.
  7. Tout le monde (aimer) notre beau pays.
 

Qu’est-ce que le futur simple et quand l’employer ?

Le futur simple est un temps simple du mode indicatif. Il indique une action qui se fera à l’avenir par rapport au moment où l’on parle.
Exemples
  • Nous irons faire les achats de la rentrée.
  • J’achèterai des chaussures à talons.
  • Nous ferons des achats utiles.
Comment conjuguer un verbe au futur simple ? Au futur simple de l’indicatif, tous les verbes ont les mêmes terminaisons : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont

Le verbe « acheter »

  • J’achèterai
  • Tu achèteras
  • Il, elle achètera
  • Nous achèterons
  • Vous achèterez
  • Ils, elles achèteront

Exercice

Mettez les verbes entre ( ) au futur simple
  1. Nous (être) heureux de voir notre ami David.
  2. Il t’ (écouter) sans rien dire.
  3. C’est papa et moi qui (choisir) ton nouveau costume.
  4. La plupart des gens ne vous (prendre) pas au sérieux.
  5. Les enfants que nous (aider), nous (remercier).
  6. Est-ce toi qui (venir) me chercher après culte ?
  7. Les oiseaux (chanter) une douce mélodie.
  8. Eunice (avoir) une chemise neuve pour la rentrée scolaire.
  9. Notre voisine (ne pas être) avec nous.
  10. Les mamans (acheter) la nourriture pour la fête de ce soir.
   

Leçon : Le nom

Qu’est-ce qu’un nom ?

Le nom appelé aussi substantif est un mot variable qui sert à désigner ou à nommer un être (une personne, un animal ou une chose).

Sortes des noms

En français, il existe deux sortes de deux. Le nom propre et le nom commun

1. Nom propre

Qu’est-ce qu’un nom propre ? Un nom propre est celui qui ne s’applique qu’à un être c’est à dire (une personne, un animal ou une chose). Exemples:
  • Thierry
  • Béatrice
  • Michel
  • Fanny
  • Milou
Remarque: Tous les noms des villes, pays, océans, rivières… sont des noms propres. Exemples:
  • Bandundu
  • Kinshasa
  • R.D.C
  • France
  • océan Indien
  • fleuve Congo

2. Nom commun

Qu’est-ce qu’un nom commun ? Le nom commun désigne les êtres (personnes, animaux et choses) d’un même ensemble. Exemples:
  • Tante
  • cousin
  • garçon
  • école
  • ville
  • chien

EXERCICE

Donnez le type de noms ci-après:
  1. Béatrice :
  2. Bandundu :
  3. Palais :
  4. Hôtel :
  5. Michel :
  6. Congo :
  7. Club :
  8. Thierry :
  9. Ecole:
 
   

LE PASSE COMPOSE

Qu’est-ce que le passé composé ?

Le passé composé est un temps composé du mode indicatif. Il est formé d’un auxiliaire « être » ou « avoir » suivi d’un participe passé.

Comment choisir un auxiliaire ?

Nous venons de souligner que le passé composé est formé d’un auxiliaire. Nous allons partager avec vous quelques astuces pour choisir l’auxiliaire. Attention: Quand nous conjuguons un verbe au passé composé, l’auxiliaire se conjugue au présent de l’indicatif.
  1. L’auxiliaire « être »La plupart des verbes de mouvement et d’état se conjuguent avec l’auxiliaire « être ». Exemples:
    • Venir, partir, aller, sortir, devenir, etc.
    Le verbe « venir »:
    • Je suis venu
    • Tu es venu
    • Il est venu
    • Elle est venue
    • Nous sommes venu(e)s
    • Vous êtes venu(e)s
    • Ils sont venus
    • Elles sont venues
    Les verbes pronominaux se conjuguent avec l’auxiliaire « être ». Exemples:
    • Se laver, se lever, s’arrêter, se rebeller, se suicider, etc.
    Le verbe « se laver »:
    • Je me suis lavé
    • Tu t’es lavé
    • Il s’est lavé
    • Elle s’est lavée
    • Nous nous sommes lavé(e)s
    • Vous vous êtes lavé(e)s
    • Ils se sont lavés
    • Elles se sont lavées
    Attention: Lorsqu’un verbe est conjugué au passé composé avec l’auxiliaire « être », le participe passé s’accorde avec le sujet. Exemple: Elle est partie au travail.
  2. L’auxiliaire « avoir »Certains verbes transitifs se conjuguent avec l’auxiliaire « avoir » au passé composé. Exemples:
    • Acheter, parler, vendre, corriger, comprendre, etc.
    Le verbe « comprendre »:
    • J’ai compris
    • Tu as compris
    • Il a compris
    • Elle a compris
    • Nous avons compris
    • Vous avez compris
    • Ils ont compris
    • Ellesont compris
    Remarque: Certains verbes se conjuguent avec deux auxiliaires à la fois. Exemples: Monter, passer, retourner, descendre, etc.

Quand utiliser le passé composé ?

  • Le passé composé exprime qu’une action brève ayant lieu dans le passé est achevée.
  • Nous utilisons le passé composé pour raconter un événement passé, terminé et limité dans le temps.

EXERCICE

Mettez les verbes () au passé composé et accordez s’il y a lieu:
  1. Heureux ceux qui (s’arrêter) à temps sur la pente du vice.
  2. Les enfants (se laver) les mains avant de manger.
  3. Songez à vous rendre capables dans la carrière que vous (embrasser).
  4. La vie (ne pas me faire) les blessures qu’elle (faire) à tant d’autres.
  5. Combien je vous félicite de la solution que vous (prendre).
  6. Son père (ne pas sortir) tôt le matin.
  7. Nous (acheter) les histoires en cours de route.
  8. Les deux filles (se rencontrer), (se sourire), puis (s’embrasser).
 
 

Les signes de ponctuation

La ponctuation est l’ensemble des signes conventionnels servant à indiquer dans l’écrit des faits de langue orale comme les pauses et les intonations.

Les signes de ponctuation

  1. Le point (.) Marque la fin d’une phrase déclarative. Exemples:
    • Ma mère entreprit donc de m’élever.
    • Elle me corrigeait souvent et sans ménagement.
  2. Le point d’interrogation (?) Marque la fin d’une phrase interrogative. Exemples:
    • Où vas-tu maintenant ?
    • Sommes-nous heureux ?
    • Est-elle malade ?
  3. Le point d’exclamation (!) Marque la fin d’une phrase exclamative et parfois impérative. Exemples:
    • Quelle jolie fille !
    • Stop !
  4. Les points de suspension (…) Sont employés pour indiquer qu’une phrase n’est pas terminée. Exemples:
    • Il ne viendra tout de même pas te chercher là, devant moi…
    • Elle racontait des fables ou me parlait de mon père, de son enfance à elle, du pays où elle était née, de ma grand-mère morte peu avant ma naissance…
  5. La virgule (,) Indique une courte pause et sert à séparer les différents éléments de la phrase ou des propositions. Exemples:
    • Le matin de bonne heure, les enfants débouchaient de tous les côtés, de tous les coins, de toutes les ruelles, avec des sacs sous le bras, des cerceaux en mains.
    • Les anciens se saluaient joyeusement, tandis que les nouveaux dépayseés cherchaient un maintien.
    Attention: Pour introduire le dernier terme de l’énumération, on remplace la virgule par la conjonction de coordination (et). Exemple: Elle apporte les mangues, les pains, les chaussures et les livres.
  6. Le point-virgule (;) Sert à séparer deux propositions dont la seconde est le développement de la première. Exemple: Les violentes rafales balayaient la cour, agitaient les arbres là-bas derrière le village; alors ma mère me disait : « Mon Dieu! Écoute les mangues tomber. »
  7. Les deux points (:) Servent à annoncer une citation ou à rapporter les paroles dites. Exemple: Nelson Mandela a dit : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde. »
 
 

Littérature africaine

Les écrivains africains et leurs œuvres littéraires

    1. Léopold Sédar Senghor

      Léopold Sédar Senghor, né le 09 Octobre 1906 à Joal (Sénégal) et est mort le 20 Décembre 2001. Il est un écrivain et poète sénégalais. Il fut le premier africain à entrer à l’académie française. Ses œuvres:
      • Chants d’ombre
      • Hosties noires
      • Élégie majeure
      • Ce que l’homme noir apporte
      • Ethiopiques
    2. Mongo Beti

      Alexandre Biyidi ou Mongo Beti est un écrivain camerounais né le 30 Juin 1932 à Akometam au Cameroun et est mort à Douala le 07 Octobre 2001. Ses œuvres:
      • La ville cruelle
      • Pauvre Christ de Bomba
      • Roi miraculé
      • Mission terminée
      • Amour maternel
      • Sans haine et sans amour
 
   

La voix passive

Quand est-ce qu’une phrase est à la voix passive ?

Une phrase est à la voix passive lorsque le sujet subit l’action au lieu de le faire. La voix passive présente le sujet comme agent subissant l’action.

1. La transformation passive

  • Passer de la voix active à la voix passive nécessite quelques modifications.
  • La phrase active est transformée en phrase passive si le verbe conjugué à la voix active est suivi d’un C.O.D.
  • Le C.O.D de la phrase active devient le sujet de la phrase passive et prend le nom de complément d’agent. Il est le plus souvent introduit par la préposition par (parfois de).
  • L’auxiliaire « être » est employé́ dans la phrase passive en même temps que le verbe de la phrase active. L’auxiliaire « être » change en fonction du verbe conjugué à la voix active.
  • La phrase passive est toujours formée d’un participe passé. Vous devez trouver le participe passé du verbe conjugué à la voix active. L’accord de participe passé est à effectuer si c’est nécessaire.

Exemples

  • Les parents achètent la table. Voix passive: La table est achetée par les parents. Explication: Identifions le C.O.D dans cette phrase… (explication complète)
  • Kadima vendait les objets classiques. Voix passive: Les objets classiques étaient vendus par Kadima.
  • Le directeur punira les élevés. Voix passive: les élèves seront punis par le directeur.
  • Muanza sauva son ami du danger. Voix passive: Son ami fût sauvé du danger par Muanza.

Remarque

On emploie souvent « de » à la place de « par » avec les verbes suivants: aimer, estimer, apprécier, détester, connaître, oublier, suivre, accompagner, précéder, entourer… Exemple: Il est aimé de tous.

EXERCICE

Mettez ces phrases à la voix passive
  1. L’infirmière soigne le malade.
  2. Le chien conduit l’aveugle.
  3. Le chat mangera la souris.
  4. La directeur chasse l’élève.
  5. Les mères auront cherché́ les enfants.
  6. L’infirmière a vacciné les malades.
  7. Le comptable tenait les livres.
 
L’ACCORDE DU PARTICIPE PASSÉ

L’ACCORDE DU PARTICIPE PASSÉ

Définition

Le participe passé désigne le temps du verbe que l’on utilise pour la formation des temps composés. Le participe passé permet de construire les temps composés.

Formation du participe passé

Les terminaisons du participe passé peuvent varier en fonction du groupe de verbe.

1er groupe en -er

Pour former le participe passé des verbes du premier groupe en -er, on enlève la terminaison de l’infinitif puis on ajoute la terminaison -e au radical du verbe.

Exemples

  • Manger : mangé
  • Parler : parlé
  • Acheter : acheté
  • Préparer : préparé

2ème groupe en -ir

Pour former le participe passé des verbes du 2ème groupe en -ir, on enlève la terminaison de l’infinitif puis on ajoute la terminaison -i au radical du verbe.

Exemples

  • Finir : fini
  • Réfléchir : réfléchi
  • Vomir :vomi
  • Grandir : grandi

3ème groupe en -oir et -re

Les verbes du 3ème groupe terminés par -oir ont le participe passé en –u

Exemples

  • Vouloir : voulu
  • Voir : vu
  • Pouvoir : pu
  • Recevoir :reçu

Les verbes du 3ème groupe

Les verbes du 3ème groupe terminés par –re présentent différentes terminaisons, certains se terminent par -u d’autres -is ou -t

Exemples

  • Attendre attendu
  • Répondre répondu
  • Connaitre : connu
  • Boire : bu
  • Vendre : vendu
  • Comprendre : compris
  • Prendre : pris
  • Apprendre : appris
  • Écrire : écrit
  • Conduire : conduit
  • Traduire : traduit

Remarque

Certains verbes du 3ème groupe en -ir ont le participe passé en -u et d’autres en -i.

Exemples

  • Tenir : tenu
  • Courir : couru
  • Venir : venu
  • Servir : servi
  • Partir : parti
  • Cueillir : cueilli

PARTICIPE PASSE EMPLOYE AVEC L’AUXILIAIRE ETRE

Le participe passé employé avec l’auxiliaire être s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.

Exemples

  • Les mamans sont venues du village.
  • Explication
    Qui sont venues du village ? les mamans. Donc le nom « mamans » joue la fonction du sujet. Le participe passé « venu » s’accorde au féminin pluriel.

  • Les travailleurs sont arrivés en retard.
  • Explication
    Qui sont arrivés en retard ? les travailleurs. Dans cette phrase le nom « travailleurs » joue la fonction du sujet d’où le participe passé « arrivé » s’accorde au masculin pluriel.

  • Les élèves sont allés à l’école.
  • Explication
    Qui sont allés à l’école ? les élèves. Dans cette phase le nom « élèves » joue la fonction du sujet d’où le participe passé s’accorde au masculin pluriel.

Attention

  • Si tous les sujets sont de genre masculin, le participe passé s’accorde au masculin pluriel.
    Exemples
    Jean et David sont venus du village. Jean et David sont des noms masculins.
  • Si tous les noms n’ont pas le même genre, le participe passé s’accorde toujours au masculin. Lorsqu’il y a deux genres différents, le genre masculin domine.
    Exemples
    la gomme et le cahier sont perdus.
  • Si tous les sujets coordonnés sont au féminin, le participe passé s’accorde au féminin pluriel.

  • Exemples
    la table et la chaise étaient cassées.

LE PARTICIPE PASSE EMPLOYE AVEC L’AUXILIAIRE AVOIR

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci le précède ou lorsque le C.O.D est placé devant le verbe. Le C.O.D peut être un pronom relatif « que » ou un pronom personnel (me, te, le, la, nous, vous, les).

Exemples

  • La mangue qu’elle a mangée est délicieuse.
  • Explication
    Dans cette phrase le pronom relatif « que » joue la fonction de C.O.D.

  • Les enfants, papa Alain les a tous frappés hier.
  • Explication
    Dans cette phrase le pronom personnel « les » joue fonction de C.O.D.

Attention

Attention

Le participe passé employé avec « avoir » reste invariable :

  • Lorsque le complément d’objet direct est placé après le verbe.

    Exemples
    Elle a mangé la mangue.
  • Lorsque le complément d’objet direct est un pronom « en ».
    Exemples
    Les cahiers, elle en a vendu.

EXERCICE

Orthographiez correctement les participes passés entre ( )

  1. Sa tête était (appuyé) sur l’épaule de son frère, et elle tenait une de ses mains (serré) entre les siennes.
  2. Les bonnes nouvelles que tu as (envoyé) de Saint Pétersbourg nous ont (causé) la plus douce joie.
  3. Les lampes, on ne pouvait pas les (allumer) à cause des moustiques.
  4. Ils se sont (rappelé) ces années qu’ils avaient (passé) dans la misère.
  5. Cette journée passa moins vite que toutes les autres journées que j’avais (vécu) dans la maison.
  6. Après la guerre, on apercevait partout des villes (incendié) et des monuments (détruit).
  7. N’oubliez jamais les méthodes de travail que je vous ai (inculqué).
  8. Madame Aubin était (rentré) du jardin, (bouleversée).
  9. Les deux hommes de même taille se trouvèrent (rapproché) presqu’à se toucher.
  10. La barre du bois ( placé) devant la porte fut ( enlevé).